lun. Sep 27th, 2021

Un ETF (ou « tracker ») est un investissement qui cherche à suivre l’évolution des indices boursiers (CAC 40, Nasdaq…). Comme tout autre placement collectif, les trackers ont leurs avantages et leurs risques. Avant d’investir, quelles informations devez-vous connaître sur les ETF ?

C’est quoi exactement un ETF ?

Un ETF (Exchange Traded Fund), également appelé tracker, est un fonds indiciel destiné à suivre au plus près l’évolution à la hausse ou à la baisse des indices boursiers. Un ETF est un fonds d’investissement émis et agréé par une société de gestion.

Contrairement aux autres fonds, ils sont uniques en ce sens qu’ils sont cotés en continu, c’est-à-dire qu’ils peuvent être achetés et vendus tout au long de la journée. Comme les actions, vous passez des ordres de bourse aux intermédiaires financiers et contrôlez les prix des ordres. Comme pour les placements collectifs, la société de gestion et le dépositaire vérifient l’achat et la vente des titres du fonds.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Quels sont les différents types d’ETF ?

Il existe de nombreux types d’ETF, notamment :

Les ETF basés sur des indices boursiers suivent la performance d’indices boursiers (comme le CAC 40), d’indices sectoriels (comme l’énergie, la banque) ou d’indices obligataires.

Strategy Index ETF, qui reproduit la performance d’un indice contenant des stratégies d’investissement plus complexes. En raison de sa complexité, ce type d’ETF convient aux investisseurs qui ont une bonne connaissance des marchés financiers.

Les ETF avec possibilité d’effet de levier (ou de levier inversé) peuvent être multipliés à la hausse ou à la baisse pour suivre la tendance de l’indice. Vous pouvez multiplier vos gains, ou vous pouvez subir de lourdes pertes.

Quelles sont les raisons pour investir dans des ETF ?

Ils offrent une large gamme d’options d’investissement pour diversifier votre investissement : vous pouvez accéder à différents portefeuilles de titres français ou étrangers, représentatifs de marchés, de secteurs actifs ou de stratégies d’investissement. Contrairement aux fonds traditionnels, leur cotation continue vous permet d’acheter ou de vendre à tout moment.

Les frais sont inférieurs à ceux des fonds d’actions traditionnels qui sont gérés plus activement.

En tant que fonds, l’ETF respecte les règles de sécurité de l’investissement collectif (notamment la sécurité des titres, la diversification des fonds, l’existence d’un dépositaire distinct du gestionnaire pour protéger vos actifs en cas de faillite de la société de gestion. etc.)

 Comment investir dans des ETF ?

Vous pouvez acheter des actions d’ETF auprès d’intermédiaires financiers agréés au moment de la création (marché primaire) ou directement en bourse (marché secondaire) sous certaines conditions.

Par conséquent, ces actions peuvent être achetées et vendues en bourse à tout moment comme des actions. Le type de commande est le même que le type de commande proposé pour les stocks. Pour ce faire, vous devez disposer d’un compte titres général et/ou d’un PEA d’un ETF éligible. Les ETF peuvent également être éligibles à l’assurance-vie en unités de compte.

Quels sont les risques des ETF ?

Le principal risque d’investir dans des ETF est lié à l’évolution ultérieure des indices de marché : si l’indice baisse, votre portefeuille d’investissement baissera dans la même proportion, et si vous choisissez un ETF à effet de levier, la baisse sera encore plus importante. Par conséquent, vous risquez de perdre tout ou partie de votre capital d’investissement.

Pour les ETF cotés en devises étrangères, le risque de change doit être pris en compte : les variations de devises s’ajoutent aux variations de l’indice lui-même.

Un autre risque est que l’évolution des ETF s’écarte de l’évolution de leurs indices (ce qu’on appelle des erreurs de suivi) La réplication des indices n’est pas toujours facile, surtout pour les indices avec un grand nombre de valeurs.

Faites également attention aux ETF moins liquides et plus « exotiques ». Les ETF peu connus ont peu d’acheteurs et de vendeurs, et il peut être difficile de suivre le développement du marché « étroit ».

Pour plus d’articles, visitez nos blogs.

By Damien